Santa Maria, Cap Vert / 400 € à 1200  €

Santa Maria, entre la fortune et l’oubli.
Santa Maria est à l’extrême sud de L’ile de Sal dans l’archipel du Cap Vert. Sur une terrasse en hauteur, côté terre, je voyais des maisons sublimes, colorées, mais qui disparaissaient la nuit venue, non éclairées…
Pourquoi?
Sous une lumière surexposée de mi-journée, curieuse, je découvris ce paysage urbain presque irréel. Une ville dont le développement s’était arrêté brutalement, comme si une maladie l’avait stoppée dans sa croissance pourtant prometteuse. Sublimes villas sans vie, abandonnées par une construction interrompue, puis oubliées. Santa Maria, la ville promise à un eldorado touristique imaginé par l’homme, au parfum de spéculation immobilière. Mais quelque chose est arrivée. La crise de 2005. Les futurs propriétaires étrangers ne sont pas venus ou si peu. Tout c’est figé. Rien n’avait bougé 7 ans après. Les habitants de l’ile qui espéraient un avenir meilleur grâce à ces nouveaux voisins, continuent à vivre dans leurs logements modestes à quelques mètres de ces demeures, gravures de prospectus.

Malgré ses blessures visibles, je la trouvais belle, Santa Maria. C’était le 20 avril 2012 entre 11h et 13h. Cette série est la première où je travaille cette lumière si singulière et rare en photographie, la lumière zénithale. Depuis je joue avec elle…

16 résultats affichés

16 résultats affichés